Durabilité

Pour que les frais de santé ne s’étirent pas au-delà de toute mesure

Les faits sont peu reluisants: en Suisse, les frais de santé annuels s’élèvent désormais en moyenne à plus de 10 000 francs par personne.

En tant que leader de la branche, la CSS s’engage sur de nombreux plans à endiguer la progression constante des coûts de la santé, assumant ainsi sa responsabilité non seulement envers ses propres assurés, mais également envers la société dans son ensemble. Par la même occasion, nous entendons garantir un financement durable et, de ce fait, contribuer à une équité sociale.

>10 000 francs
En 2020, les frais de santé en Suisse s’élevaient
en moyenne à plus de 10 000 francs par personne.

Mettre l’accent sur la maîtrise des coûts

Les anciens systèmes tarifaires génèrent des coûts. C’est pourquoi, en qualité de membre de curafutura, l’association des assureurs-maladie, la CSS a participé dans une large mesure à la révision du tarif officinal et du tarif médical à la prestation (TARDOC) et l’a soumise au Conseil fédéral pour approbation. Pour freiner la hausse des coûts dans l’assurance de base et pouvoir utiliser l’argent des primes de manière plus ciblée, la CSS soutient l’introduction d’objectifs. Ces derniers augmentent la transparence et la pression sur les partenaires tarifaires pour une plus forte pondération de l’économicité dans les conventions. Afin que le marché des intermédiaires évolue durablement, la CSS s’engage en faveur d’un accord contraignant pour l’ensemble de la branche en ce qui concerne l’assurance de base et l’assurance complémentaire. Cet accord pose des exigences claires pour les intermédiaires en matière de qualité et de transparence et limite le montant des commissions. Le caractère contraignant comble les failles pour les acteurs du marché.

1899: création de la CSS
Il y a plus de 100 ans, l’association catholique
des travailleurs de Saint-Gall décidait de fonder
une caisse-maladie, posant la première pierre
de la CSS d’aujourd’hui.

Balayer devant sa porte

En balayant devant sa porte, la CSS agit dans le but de réduire les coûts. Nous élaborons par con­séquent des processus toujours plus efficaces et avantageux. Ces efforts se reflètent dans des frais administratifs peu élevés. La plus importante des contributions pour réduire les coûts réside toutefois dans le contrôle systé­matique de toutes les factures reçues. De la sorte, nous évitons le paiement à double de factures ainsi que l’attribution erronée de prestations sur le compte de l’assurance de base en lieu et place de l’assurance complémentaire. La recherche des cas frauduleux constitue un autre paramètre important en matière de réduction des coûts. En 2020, nous avons repéré 213 cas de fraude au total, ce qui a permis d’économiser 19,9 millions de francs.

Décompter les prestations médicales de manière efficace et appropriée

Pour les assurés, le Tardoc apporte des améliorations décisives: comme les coûts sont mieux justifiés et plus stables dans le nouveau tarif, cela aura pour effet de maîtriser l’évolution des primes. Les décomptes seront par ailleurs plus faciles à comprendre pour les assurés, les différentes positions y figurant de façon plus claire. Cela prévient la surfacturation, voire les abus. Il appartient désormais au Conseil fédéral de valider l’entrée en vigueur du tarif au 1er janvier 2022.

Leader de la branche responsable

En tant qu’assureur social de poids et acteur important du système de santé en Suisse, la CSS a conscience de la vaste étendue de sa responsabilité envers l’ensemble de ses partenaires.

2 millions de francs
En 2020, la CSS a contribué avec ce montant
au programme de recherche «Corona Immunitas». Ce dernier étudie la propagation et les conséquences du COVID-19 en Suisse.

Depuis des années, nous attachons une grande importance à l’engagement social, économique et écologique, ne serait-ce qu’en raison de nos racines, qui remontent à la fondation de notre association en 1899. Cet engagement nous tient à cœur également en 2020, année marquée par la pandémie: grâce à l’aide financière généreuse de la CSS, la Swiss School of Public Health (SSPH+) a pu lancer le programme de recherche national «Corona Immunitas». Ce programme, auquel participent douze hautes écoles, recueille des données épidémiologiques en lien avec l’immunité au SARS-CoV-2. Le COVID-19 nous a contraints à annuler notre Gala de théâtre annuel en faveur de Caritas Lucerne. Les 70 000 francs recueillis d’ordinaire grâce aux entrées et aux dons ont été arrondis à 80 000 francs par la CSS, qui les a remis à Caritas.

Fondation CSS

Avec la Fondation CSS, nous soutenons des personnes qui se retrouvent malgré elles dans une situation financière difficile, en raison d’une maladie ou d’un accident. Depuis 1987, le prix de la Fondation promeut des projets sociaux dans le domaine de l’assurance maladie et accidents. En 2020, quatre organisations ont pu bénéficier d’une aide financière notable: Secours suisse d’hiver, EPER – projet «Age et migration» du canton de Zurich, «GemüseAckerdemie Schweiz» et «Kodex-Stiftung für Suchtmittel-Prävention».

Engagement social de nos collaborateurs

La CSS applique également la notion de solidarité au sein même de son entreprise: les collaboratrices et collaborateurs, et depuis 2020 des équipes entières, ont la possibilité d’effectuer des missions d’engagement social sur une certaine période. Pendant la crise du coronavirus, les conditions-cadres correspondantes ont été assouplies. Plusieurs collaborateurs se sont engagés en 2020 sur une base volontaire dans la lutte contre le coronavirus, en se rendant par exemple utiles dans des établissements sociaux tels que les EMS ou les hôpitaux.

«Notre engagement financier en faveur de la recherche sur le COVID-19 permet des avancées importantes et rapides pour lutter contre la pandémie. La CSS attache une grande importance à la durabilité, notamment par le biais de notre engagement quotidien sur les plans social et environnemental.»
Marco Imboden, Chef Corporate Communication

–20% de consommation énergétique
Les audits énergétiques effectués dans les immeubles appartenant à la CSS lui ont permis de réduire sa consommation d’énergie ainsi que ses émissions de CO2 annuelles de près d’un quart en 2020.

Réduction de l’empreinte écologique

C’est un objectif déclaré: réduire l’empreinte carbone de la CSS. Nous avons un potentiel en la matière, notamment au sein des grands bâtiments administratifs. Nous estimons qu’il s’agit d’une demande pressante et d’un devoir d’agir rapidement et d’étoffer nos mesures: des audits énergétiques ont débouché sur un catalogue de mesures, comme l’optimisation de l’aération et du chauffage. Une fois les mesures mises en œuvre, nous économiserons environ 20 pour cent de la consommation énergétique actuelle et réduirons les émissions de CO2 de la CSS de près d’un quart par année. La durabilité a toujours fait partie des valeurs CSS. A l’avenir, les activités en cours seront regroupées et élargies. Un projet stratégique lancé fin 2020 illustrera la manière dont la CSS entend approfondir son engagement en faveur des questions sociales et environnementales à partir de 2021.